World War I in France – 30 000 Soldiers Died Here – Learn French Culture

Some facts about World War I, especially trench warfare where 30 000 soldiers died
World War I in France - Francais Immersion

Salut !

War is a tragedy.

In today’s episode, learn some facts about World War I, especially trench warfare where 30 000 soldiers died! Learn French culture in a fun and easy way!

Enjoy watching the video!

Now it’s your turn

I’d like to hear what you have to say:
Please share your feelings about wars.
Or maybe you have a question.

Either way, let me know by leaving a comment below right now.

It only takes a sec.

Merci ! A tout de suite…

Thomas

French Transcript Free Download Worksheet

TRANSCRIPT

FREE DOWNLOAD

WORKSHEET



French Transcript

FRENCH TRANSCRIPT

World War I in France – 30000 Soldiers Died Here – Learn French Culture

Salut, c’est Thomas, Français Immersion TV.

Là, je suis dans un cimetière militaire.

Toutes les personnes qui sont enterrées là, sont mortes pendant la Première Guerre mondiale, de 1914 à 1918.

La Première Guerre mondiale, ou on dit aussi La Grande Guerre.

Ici, c’est le Vieil Armand. C’est en Alsace.
Là, nous sommes dans la partie française.

D’ici, les soldats français pouvaient observer les allemands.

Là-bas, à quelques mètres, c’était la frontière entre la France et l’Allemagne.

En 1914, les soldats français étaient là. Ce couloir, là, ça s’appelle une tranchée, une tranchée.
Et on dit que la guerre 1914 à 1918, c’était la guerre des tranchées.

Parce que les soldats étaient dans des tranchées, comme ça, et les allemands aussi.
Les français étaient là et observaient les soldats allemands.
Et parfois les soldats français ou allemands tiraient sur leurs ennemis.
Les soldats se battaient pendant des heures.

L’arme des soldats, c’était un fusil et une baïonnette. Une baïonnette, c’était un grand couteau placé au bout du fusil, comme sur la photo-là. Au bout du fusil, on voit une baïonnette, ce grand couteau.

Ici, nous sommes dans la partie française. Les français pouvaient observer les allemands qui se trouvaient à seulement 50 mètres de là.
Ici, Sermet et les allemands se trouvaient juste ici, Doppelkopf.

Toute cette ligne-là, c’était les allemands. Et cette ligne-là, c’était les français.

A cet endroit-là, dans cette tranchée, les soldats français avaient des mitraillettes pour tirer sur leurs ennemis.
Et il y a aussi des obus tirés par des canons. Là on voit des trous, les impacts des obus.
Là, c’est un abri allemand. Il est construit dans la roche, dans la pierre.
Il y a plusieurs entrées… une autre entrée…

Et les abris allemands étaient très sophistiqués pour l’époque.

Ils avaient l’eau courante, ici. On voit le robinet. L’eau coulait d’ici.
Et ils avaient même l’électricité. Les allemands ont fait des constructions solides, avec des escaliers, un poste de tir pour mitrailleuses.
Les allemands étaient là, et tiraient sur les français là.

Il reste encore plein de traces de cette guerre.

Une des plus grosses batailles ici à eu lieu le 21 décembre 1915. C’était une attaque française. A 9 heures du matin, 300 canons ont lancé 25000 obus sur le camp allemand.
A 14 heures, le même jour, les soldats français sont rentrés dans le camp allemand. Ils réussirent à envahir toute la partie allemande sauf le poste de commandement.

En hiver, ici, il fait nuit tôt. Les soldats français ne voyaient plus rien. Ils se sont arrêtés.
Pendant la nuit, les allemands ont organisé leur contre-attaque.
Le lendemain, le 22 décembre 1915, les allemands ont récupéré petit à petit leur territoire.

Pendant ces 2 jours, il y a eu des centaines de morts et des centaines de blessés.

Ici, dans ces tranchées, on est obligé de penser à tous les soldats allemands ou français, qui sont morts pendant la Première Guerre mondiale.
Rien qu’ici, il y a eu des milliers de morts, environ 30 000 morts.
Ces soldats, allemands ou français, ne voulaient pas de cette guerre. Ils avaient souvent une famille, des enfants et des amis. Et ils ont été forcés, obligés de faire cette guerre.

Il y a environ 30 000 morts ici, au Vieil Armand, connu aussi sous le nom Hartmannswillerkopf.

Les soldats français disaient de cet endroit : le mangeur d’hommes. Et les soldats allemands : la montagne de la mort.
Il y a eu 30 000 morts ici, en un peu plus d’une année, de décembre 1914 à janvier 1916.
Qui a gagné la bataille ? Personne. Pour moi, toutes ces personnes-là sont mortes pour rien.

Je hais la guerre.


Free Download

FREE DOWNLOAD

You can download the Transcript as a PDF + Audio MP3 FOR FREE


Lesson Worksheet

LESSON WORKSHEET

Support us on PATREON and get your Free PDF Lesson Worksheets to practice your French or to use with your students in classroom!

4 thoughts on “World War I in France – 30 000 Soldiers Died Here – Learn French Culture

  1. Aah.thomas.
    Poignant video.
    Sad music.
    Thanks.
    Many war graves in France I think.

    War is futile,but it will be brought to an end very soon.a future without war and no war machines or those who profit from war.
    But a world of peace is sure
    See you there soon
    Merci
    Douglas

  2. C’était une vidéo très interessante. C’est aussi très triste. Mon arrière grand père a combattu dans tous les deux guerres mondiales. Heureusement il a survécu. Mais malheureusement mon autre grand père a été tué dans le deuxième guerres mondiales en Italie. Merci de montrer le champ de bataille, les tranchées et le cimetière. Je suis d’accord que la guerre est une tragédie.

  3. Merci ! I enjoy history so I really enjoyed this video. It was interesting and also, very sad. Merci pour le vidéo !

  4. Merci pour la vidéo. C’est vrai que la guerre est triste, mais ces soldats français ont défendu la France.
    J’ai une question. Pourquoi est-ce qu’on dit “Là, nous sommes dans la partie française…” au lieu de “Ici, nous sommes dans la partie française…” ?

Leave a Comment

This site uses Akismet to reduce spam. Learn how your comment data is processed.